Yves Denou nous a quitté brutalement hier dans sa 69eme année, terrassé par un infarctus massif alors qu’il déjeunait chez des amis à Montereau.
C’est une terrible douleur pour sa femme, son fils, sa fille et ses petits enfants à qui je pense ce matin et une perte pour notre ville et tout ceux qui l’ont aimé.
Yves était un travailleur acharné homme de convictions et de fidélité et grand amateur de chevaux.
Il fut après avoir servi la gendarmerie l’âme du bar le Surville pendant des lustres puis devint l’entrepreneur courageux à la tête du bistrot de la gare et de l’hôtel du même nom.
Il fut aussi un adjoint efficace à la mairie ou sa sagesse faisait merveille.
C’était pour moi un soutien, un conseil et un ami précieux.
La cruauté du destin ne lui aura pas laissé le loisir de profiter des siens comme il l’aurait mérité.
A l’heure où il quitte Montereau définitivement pour rejoindre sa chère Mayenne où il sera inhumé je veux redire aux siens notre compassion et notre chagrin.