DANS LA COUR DES INVALIDES

Là où la nation rend hommage aux serviteurs de la patrie sous l’œil de Napoleon nous étions ce matin présents autour de la dépouille de Simone Veil.

Survivante de la Shoah, combattante de la réconciliation avec l’Allemagne, fervente européenne et militante du féminisme Madame Veil aura incarné tous les drames et les espoirs de la seconde moitié du 20ème siècle.

Elle appartient désormais à la nation toute entière mais je n’oublie pas ce 21 octobre 2012 jour ou nous avons construit autour d’elle et pour elle l’UDI.

Aujourd’hui je pense évidemment à sa famille dans la peine et à son cher Antoine parti le premier et avec lequel j’ai tant partagé…

Cet après-midi dans l’hémicycle je poserai une question simple au gouvernement et au parlement : Serons nous a la hauteur de son héritage ?