Le procès du frère de l’assassin monstrueux de Toulouse s’ouvre ce jour comme une triste chronique d’une haine meurtrière devenue presque ordinaire.

La barbarie monstrueuse et la folie humaine cherchent à déstabiliser notre monde en semant la terreur.

Au delà de la compassion pour les victimes et leurs proches nous devons résister à ces ignominies et lancer sans plus tarder une grande offensive culturelle mondiale pour tarir la source sectaire qui nourrit cette armée disparate d’hystériques assoiffés de sang.

Une réponse sécuritaire ferme est bien sur nécessaire mais la réponse éducative est indispensable !