Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche je propose comme contribution au débat sur le service national une formule souple et économe pour les finances publiques.

Instaurons pour chaque jeune un service national de 6 mois fractionnable entre son 16eme et son 30eme anniversaire afin d’incarner l’engagement nécessaire de chacun au service de son pays.